[La Minute Méca]

Un engin rare, insolite, ou une innovation à ne pas manquer...

 

Grillages avertisseurs 

Aujourd’hui je vous parle d’une innovation du secteur des réseaux.

Les ouvrages enterrés sont signalés par des dispositifs avertisseurs (grillages) de couleurs, signalant la composition du réseau se trouvant au-dessous. Cette protection est uniquement visuelle et n’empêche pas les incidents/accidents mécaniques : explosion, électrocution, coupure de réseaux….Ces préjudices entraînent non seulement des interruptions dans les alimentations ou distributions faites par les réseaux mais peuvent avoir des conséquences physiques importantes.

Des organismes et transporteurs de fluide ont lancé des projets de recherche de grillage avertisseur continu à haute résistance mécanique HRE et Elastique HRE pour la protection de ces réseaux.
EnergyTex, département BTP de Otexio, spécialisé dans les filets et bâches de protection pour l’environnement, le BTP, l’industrie, la sécurité, a développé une gamme de Grillages Avertisseurs à Haute Résistance Mécanique HRM et Elastique HRE avec Signalétique Incorporée.

Cette gamme de deux produits innovants a comme objectifs de protéger les ouvrages enterrés à 80 centimètres de profondeur, par un grillage disposé à 50 centimètres du niveau du sol, pour protéger le réseau contre les agressions mécaniques. Le but est que l’opérateur soit averti visuellement ou par la résistance du filet et évite ainsi que les godets de pelles n’entrent en contact avec le réseau

Pour résumer, chaque produit comprend des chaines parallèles dont le nombre varie en fonction de la largeur définie par le diamètre de l’ouvrage enterré, des trames parallèles solidaires des chaines pour assurer la résistance de l’ensemble, un tissu de liaison entre les chaines et un dispositif avertisseur ainsi qu’une bande de marquage personnalisable. Le coloris ne craint pas la dégradation due au vieillissement et bénéficie d’un traitement anti UV.
Le produit se pose en le déroulant mécaniquement ou manuellement, offre une liaison facile entre les rouleaux, même dans les courbes. Pour les réseaux électriques, le grillage limite l’échauffement.

Après la validation par un modèle mathématique et d'une modélisation, des essais physiques ont été réalisés sous le contrôle de l’APAVE, agréé COFRAC, avec une pelle mécanique de 36 tonnes et godets à dents de 0.30m. L’APAVE a confirmé que l’objectif de protection et de visualisation des ouvrages était parfaitement atteint.

Sources et images : Otexio, Construction Cayola
[Article par Alpes Formation]

L'exosquelette Ironhand

Aujourd’hui je vous parle d’une innovation majeure dans le domaine des exosquelettes.

Développé dans le cadre d’un partenariat avec l’entreprise Suédoise Bioservo, Eiffage a lancé un gant robotisé adapté au secteur de la construction et du BTP. Son nom, Ironhand, « main de fer ».
A l’origine destiné au domaine médical, cet exosquelette permet d’accompagner mécaniquement la force naturelle de la main pour réduire l’impact des contraintes physiques pouvant être générées par les manipulations effectuées. Il est capable de déployer cinq fois la force de la main d'un homme de 30 ans, aussi bien pour pousser, tirer et soulever.

Concrètement, ce gant souple et actif, est équipé de six capteurs, cinq au niveau de la dernière phalange de chaque doigt de la main, et le sixième au niveau de la paume.
Les tendons synthétiques intégrés dans le tissu du gant suivent l’anatomie de chaque doigt. Ils peuvent développer une force d’environ 4 kg par doigt en se substituant à la force qu’aurait dû développer l’opérateur.
Ce gant de 20 grammes seulement, offre ainsi de la force supplémentaire afin de réduire le risque de Trouble Musculosquelettique du poignet et de la main. Il est relié par un câble, le long du bras, à une unité motrice, portée dans le dos, qui peut être utilisée pendant sept heures en continu de façon autonome.

Après deux ans de développement, Eiffage a réalisé des tests sur des chantiers sur de nombreux métiers, avec des gains de force allant de 25 à 86% en fonction des activités. Les résultats sont très positifs, que se soit en termes de performance ou de polyvalence puisque le gant peut être utilisé sur n'importe quel poste de travail.
En plus de réduire les troubles musculosquelettiques des opérateurs sur les chantiers, ce gant permettrait de maintenir l’emploi des personnes souffrant d’une perte de motricité.
Et Eiffage ne compte pas s'arrêter là. La suite du projet consiste à concevoir un exosquelette destiné au bras complet.

Sources : eiffage.com, préventionbtp.fr, journaldunet.com, chantiersdefrance.fr

[Article par Alpes Formation]

 

Le Tree Spade

Cet accessoire doté d’un bras équipé d’un système de bêches, mécanise le repiquage de grandes plantes ou arbres et permet leur déplacement sans avoir à couper le tronc ou les racines.

Cette machine atypique se compose de lames (en général 3 ou 4) qui entourent l’arbre, creusent le sol et soulèvent le tout, y compris les racines, hors du sol. Il existe de grandes variétés de tailles et de formes, notamment de lames droites ou incurvées.

Ce système peut être monté sur un tracteur ou un chargeur pour déplacer des arbres sur une courte distance, ou à l'arrière d'un camion pour déplacer des arbres sur une distance plus grande.
Pour le transport sur la voie publique, la bêche incline l'arbre dans une position quasi horizontale, afin de circuler en toute sécurité.

Aujourd’hui, les Tree Spade sont largement utilisés dans l’industrie des pépinières pour augmenter le taux de production et dans l’industrie paysagère pour l’enlèvement et le repiquage des arbres.


[ Sources : dutchmantruckspade.com, constructioncoyola.com ] 
[ Article : Alpes Formation ]

 

La pelle araignée

Ces machines tout terrain et multifonctions aux allures de créatures de science-fiction, ne sont pas encore largement utilisées ou connues car leurs compétences ne concernent que des paysages spécifiques.

Imaginée par deux hommes : Edwin Menzi et Joseph Kaiser en 1966 pour pallier aux pentes Alpines, la pelle arraignée trouve son utilisation sur les terrains compliqués : pentes raides, rivières et marais, terrains abruptes, rochers...

Elle est utilisée pour différents types de travaux : terrassements spéciaux, broyages, débroussaillages, curage, aménagement paysagé et aussi dans les cas d'urgences ou catastrophes naturelles grâce à son étonnante agilité.

Grace à sa structure, elle peut escalader une pente jusqu'à une inclinaison de 100%, ainsi que des obstacles verticaux jusqu'à 4 mètres et peut fonctionner dans plusieurs mètres d'eau. Dans ce dernier cas, de l'huile hydraulique biodégradable est utilisée pour protéger l'environnement.

Equipée de bras de direction fixes ou télescopiques, on peut indépendamment utiliser chacun d'eux. 
Plusieurs vérins hydrauliques permettent à cet engin polyvalent d'adapter ses roues et ses bras à tous les terrains. La cabine, montée sur une plateforme tournante, offre une rotation à 360° pour une vision libre de tout l'environnement de travail.
Il est possible de faire fonctionner de nombreux accessoires grâce à ses multiples interfaces de puissance hydraulique : systèmes de forage, broyeur, godets, pinces...
Le tout se manœuvre grâce à des joysticks et des pédales.

La conception de ces très belles machines, uniques et incroyables a un coût important, que ce soit en amont ou en maintenance continue.

 

[ Sources : Menzi Muck, machine4us, Hishan, direct-industy ]

[ Article : Alpes Formation ]

 

 

 

 

Alpes Formation 

Centre de formation

en Isère et Savoie

06 58 30 01 51

alpesformation@gmail.com

 

NOUVEAU : Votre centre dispense désormais les formations AIPR